Le sang noir

Dans les profondeur V

Les aventuriers se retrouve à explorer les derniers recoins des ruines naines qui les entourent. Ils se butent entre autre a une énorme porte de fer qui refuse de bouger.

Finalement, ils traversent le corridor creusé qui débouchait dans le temple, pour arriver dans d’autres tunnels creusés dans le roc et la terre, qui s’avère être le territoire Skaven. Ils croisent d’abords quelques rats, puis débouchent dans une grande pièce. Les aventuriers ressortent rapidement quand ils comprennent qu’ils sont dans un terrier skavens et recule rapidement.

Les aventuriers errants au hasard des couloir finnisent par croiser, dans une pièces, des skavens qui cognaient sur des armures, question de les briser. Rapidement, le groupe met fin aux jour des hommes-rats, non sans avoir fait un peu de bruits de bagarre.

Inquiets le groupe reste sans broncher et écoute…

View
Dans les profondeur IV

Après avoir réveillé Cosette Pontmercy, Gunnar Thundrik se tourna pour aider Valden Haldor qui avait entrepris d’ouvrir les étranges cocons à forme humanoïde. Après avoir fait le tour de la pièce et ouvert chaque cocon, le groupe avait trouvé; 5 skavens en décomposition, et 1 cadavre non indentifiable, 3 cadavres d’humains, relativement récent et un dernier humain, encore vivant, mais inconscient.

Grâce au soins plutôt rustique de Gunnar, l’humain inconscient reprit connaissance mais le groupe avait attiré une nouvelle arraignée géante en ouvrant les cocons. Valden pris peu de temps à se débarassé d’elle après qu’elle aie eue sauté sur Gunnar.

L’humain raconta au trio nain ce qui lui était arrivé. Son groupe s’étant fait attaqué par une horde d’arraignées alors qu’ils descendait dans les profondeur pour trouvé la source d’un chaos récent. Les araignées ayant emporté quelques provisions dans les profondeur qu’ils étaient maintenant, l’humain, disciple de Sigmar, se joignit au groupe.

Le groupe, passablement amoché emprunta le corridoir en ligne droite à une autre croisée de chemin pour déboucher dans une chapelle joncher de cadavres nains passablement anciens. Deux escaliers menant à un hotel où était posé un grand cor doré. En pénétrant plus profondement dans la pièce, les cadavres se mirent à bouger et rapidement le groupe fut entouré de zombies assoifés de sang. Cosette et l’humain, gravement blessée tombèrent rapidement sous les griffes des zombies, et même Valden, malgré les têtes tranchés sans relâche, sombra dans l’inconscience.
Seul Gunnar restait, entouré et désespéré, il fuit le groupe de zombie pour escalader les marches de pierres et soufler dans le cor.

Dans une fumée blanche apparu un guerrier-fantôme qui fracassa le reste des zombies habilement avec un marteau de guerre, lui qui semblait immunisé aux coups des zombies.

Exténuer Gunnar tenta de communiquer au fantôme, qui le regardait, sans dire mot.

View
Dans les profondeur III

Remis de son coup sur la tête, Valden Haldor se réveilla, seul dans le dortoir déserté. Après avoir observé les lieux il entreprit d’escalader la porte, ce qu’il fit et remarqua une flèche tracer dans le sol a son attention. Il se dirigea rapidement vers le géant de pierre et ses deux compagnons survivants Cosette Pontmercy et Gunnar Thundrik. Après avoir échanger sur leur aventures récentes, le groupe entrepris de traverser sur l’embarcation précaire, le lac thermale. Le chaos spawn veillant à leur rendre la traverser difficile, le groupe arriva sur une berge, non sans blessures. Gunnar avait subit les assauts répéter de la créature du chaos et Valden avait pris un bain, ce qui n’était sans déplaire à Cosette qui de son côté s’écrasa le nez dans le sable arrivé sur la plage.

Le groupe poursuivit son exploration hasardeuse dans des corridors de pierres lisse. Ils débouchèrent dans une immense voute ronde, où ils ne remarquèrent ni les bruits étrange qui les entouraient, ni les mouvements dans les ombres. Après s’être avancé dans la pièce, des arraignées géantes tombèrent du plafond et fondirent sur le groupe. Le première vague ne fit que peut de blessé, mais une immense arraignée descendit par la suite et crachat sa toile corrosive sur Cosette qui, déjà épuisé par la maldie, s’effondra et resta coller au mur. De deux coups de hache bien ajusté, Valden découpa la mère arraignée et tous remarquèrent ensuite les multiples cocons aux formes humanoïdes qui jonchait le sol de la pièce ronde.

View
Dans les profondeur II

Le groupe passa une autre nuit agité, le maladie rongeant Thord et Cosette encore un peu plus. Au matin, les tremblements était accentués de fièvre rendant leur effort physique difficile. Le groupe se concerta avant d’esseyé de passer la grande porte gravé d’un avertissement nain. ‘De ce côté de la rive le géant vous protège, de l’autre, la mort vous attend.’ La porte étant bloquée, Gunnar finit par l’enfoncé avec un bon coup d’épaule. Cosette remarqua que les pentures était rouillé et le groupe fit ceder celles-ci.

Dans un vacarme, la loude porte de pierre tomba et le groupe parvint sur un escarpement. Thord partit d’un côté, ayant trouvé une ancienne trace de botte naine. Malheureusement pour lui le sol se déroba sous ses pieds et il déboula le ravin jusque dans les eaux chaude d’un lac intérieur. Il esseya de remonté quand il entendit des clapotit s’approcher de lui. Le malheureux ne réussit pas à remonté la pente et plongea de nouveau dans les eaux où il perdit conscience, épuisé et suffocant dans les vapeur de souffre.

De son côté Cosette tenta en vain de prèté secours à Thord, mais quand elle plongea dans les eaux chaudes, elle se fit emporté par une tentacule qui s’efforçait de lui écrasé la jambe. Désespérer, Gunnar plongea à son tour et fit ce qu’il peut pour blesser la créature aquatique. Son coup vicieux, fit fuir la créature et les deux héros retournèrent, malheureusement trop tard, près du corps de Thord qui gisait dans le fond du lac.

Ils rempntèrent le corps à la surface pour lui faire une scépulture digne pour un nain et avec les encouragement de Cosette, Gunnar dût repartir rapidement pour trouver une sortie.

Empruntant un autre chemin cette fois, le duo tomba sur un géant de pierre, à l’apparence naine, mais au casque étrange surmonté de cornes. Le géant s’anima lorsque Cosette lu l’inscription sur le trône du géant et celui-ci demanda aux nains des informations sur leur voyage et finit par leur poser des énigmes, auquel le groupe réussit à répondre avec brio. Ceci, libéra une barque pour que le groupe puisse continuer son périple dans les profondeur.

View
Dans les profondeur I

Après avoir couvert le miroir, Thord Thundrik continua d’explorer les 2 pièces ou il se trouvais. Il réussit à extirper le miroir de la tombe de Gaspar, sans rien y trouver. Après de longue heures dans le noir, Thord remarqua une petite porte derrière le miroir. La cachette ne contenait rien d’autre qu’une inscription dans une langue qui lui était inconnue.

L’inscription était aussi inconnu par Cosette et Adrien Benial qui tentèrent avec l’aide de Gunnar chacun de trouvé ce qu’était cet étrange langage.

Cosette Pontmercy revint avec la réponse, c’était un dialecte skaven, mais nul ne savait ce que l’inscription voulais dire.

Durant la nuit, Thord fit un rêve tourmenté et contrôlé par le miroir il traduisit l’inscription.

À son réveil, il lu l’inscription et transmis la formule à ses compagnons, qui la lurent aussi. Tous disparurent emporté par un tourbillon de magie bleu et vert. L’atterrissage ne fut pas de tout repos et aucun des voyageur ne savait où ils avait atterit.

Épuiser par le miroir et la maladie, Thord perdit conscience et fut emmener dans une couche de fortune, où il pu se reposer quelques peu.

View
Le soulèvement des sang noir III

Le groupe échange quelques informations entre-eux et Adrien Benial, mais hésite à trop en dire étant donné qu’un garde refuse de les laisser seul, malgré les efforts de Cosette Pontmercy et de Valden Haldor. Le mage emprunte donc une petite quantité de sable mauve pour l’étudier.

Le groupe convaint finalement le directeur de la prison de laisser sortir Gunnar Thundrik de la cellule, mais Thord Thundrik doit y rester. Revenant à l’auberge du trone de fer, le groupe prend un souper bien arrosé et se repose enfin.

Le lendemain, après quelques recherche, le groupe retrouve le mage en train d’étudier la poudre dans la bibliothèque du district. Il confirme que la poudre est un agent contaminant, mais il dit aussi que celle-ci peut probablement ralentir les effets indésirables si elle est mélanger avec du sang, ce que les orcs font probablement.

Le groupe propose à Thord Thundrik d’esseyé la recette, lui qui est déjà très atteint par les effets néfastes à ce moment. (tremblement, décomposition, fièvre, etc) Le premier essai se solde par un echec et une fumée nauséabonde s’échappe de la cellule du frère Thundrik. Au second essai, la texture semble mieux et Thord l’avale presque sans broncher. Après quelques heures, les effets ont diminué et le soigneur du groupe se sent mieux.

Ayant découvert un légende parlant de héros oubliés, les groupe découvre que Gaspar, est aurait une tombe en son honneur sous la prison. L’information provenant d’un ancien prêtre de Grungni, asilé depuis quelques temps déjà. Avec cette information, Thord insiste pour se faire enfermé dans les catacombes sous la prison. Avec pour seul moyen de communication avec l’extérieur une plume et un bout de parchemin magique.

Dans son errance, Thord tombe sur une énigme qu’il résoult avec le reste du groupe et trouve enfin le tombeau du héros oublié. Après l’avoir ouvert, il y découvre un miroir qui semble représenté les pires craintes du héros, mourir de la maladie du sang noir et attaqué son frère par la suite. Ce cauchemar semble tellement réel que le coeur du nain s’arrète presque dans la tombe de Gaspar.

View
Le soulèvement des sangs noirs II

Alors que les frères Thundrik sont encore dans la cour de Godefoid le roux, Une naine du nom de Cosette Pontmercy les ratrappent au pas de course. Elle se présente comme étant de l’aide fournit par le maire. Les frères l’acceuillent volontier, mais sont surpris quand elle passe devant eux et se dirige vers la palissade afin de transmettre les ordres aux milicien qui défendent le district.

De son côté, Valden Haldor défend la cité avec une poignée de miliciens qui diminuent en nombre contre les orc qui ne cesse de s’ammasser au porte du district. Il est rejoint par un nain qui traîne lourdement un canon, c’est Fadrim l’apprenti-forgeron qui apporte sont aide contre les saleté d’orcs, comme il se plait à dire. Valden aide Fadrim à rapporter des poulies pour hisser le canon en haut de la palissade. Après un courte altercation contre un enfant nain infecté, (Valden l’ayant attaché à une clôture) le canon est près à tirer. Des tests se font avec les têtes orc coupées.

Après être aller chercher des rochers comme munitions, le groupe alerta les orcs, et la porte dérobée dû être condamnée, réquisitionnant 2 gardes en même temps. Le chef de la milice revenant à son poste, il demande à Valden d’accompagné les autres au district supérieur et de les protéger.

Le groupe se dirige donc vers les portes, arrivé à proximité, le groupe est décourager par les 2 kilomètres qui les sépare de l’entrée du district supérieur, car tous les nains du district tentent de fuir vers cet échappatoire. Cosette, conaissant un racourci, sommes les autres de la suivre et le groupe arrive enfin devant la porte du district supérieur.

Des secouses se font rapidement entendre et des rochers tombent du plafond. Le panique prenant les prisonier du tunnel, le groupe se fait écraser quelque peux contre les portes. Ils finisent par convaincre le garde du district de les laisser entré. Au moment ou un nuées d’araignée pénètre dans le tunnel.

Le garde vérifie en coupant l’intérieur de la main de chaque personne qui saigne noir et Thord est emprisonner dans une cellule. Gunnar, refusant de le laisser seul, accompagne son frère.
Le reste du groupe continu vers l’auberge du trone de fer et trouve enfin l’humain appelé Adrien Benial. Finalement Adrien, Cosette et Valden retourne à la prison pour échanger les informations qu’ils ont jusqu’à date.

View
Le soulèvement des sang noirs

Après s’être reposé durant une nuit bien mérité, le groupe décide d’aller voir le maire du district, Godefoid le roux. Enfin arrivé devant son manoir, le groupe doit convaincre le garde de les laisser passé car ils ont des informations capitales. Une fois à l’intérieur du manoir, les frères Thundrik remarque que la tension est palpable et qu’il y règne une ambiance survolté, nobles et gens important du district courent dans tous les sens presque sous un effet de panique. Une fois arrivé dans la salle principale au premier étage, le groupe fait la connaissance de Godefoid et des ses conseillers; un architecte et deux nobles nains.

Godefoid apprend au frère Thundrik que le district est laisser seul a lui-même, les souterrains sont fermés puis que la maladie ne semble pas s’être propagée dans le district supérieur. En échange les frères lui apprennent tout ce qu’ils savent, sur le sable mauve, les araignées et les orcs. Apprenant au passage que le chef orc s’appelle Cronax. La réunion est interrompue par une altercation au rez-de-chaussé. Un infecté ayant sauté sur une noble. Rapidement, les deux frère arrête la situation et ressorte du manoir. Ils entendent les orcs chanté plus fort et en choeur. Ce chant semble agiter tous les malades.

Inquiets et ne sachant pas trop quoi faire, ils se dirigent ensuite vers la bibliothèque, pour y trouver Rafaël. Il apprend au joueur que son ami humain, connaissant la magie arrivera par le sud et les attendra à l’auberge du trône de fer dans le district supérieur. Il s’appelle Adrien Benial.

Le groupe reviens apporter les information au maire, mais ils croisent sur le pas de la porte le forgeron Fadrim, qui leur apprend qu’il possède un canon qui pourrait faire fermer la trappe au saleté d’orcs qui n’arrête pas de crier. Gunnar lui conseille d’emmener son canon au porte du district, mais de tirer seulement avec l’autorisation du maire. À l’intérieur, le maire et ses conseiller sont décourager de la situation et ne savent comment réagir.

View
Le sang Khazalid coulera III

Après avoir mis leurs informations en commun, le groupe décida de partir vers le sud afin d’en savoir plus sur ce qui provoque le présent chaos, soit; l’arrivée des orcs, la maladie étrange et les araignées mangeuse de métal.

Les aventuriers se rendirent rapidement compte que les orcs était plus présent qu’ils ne l’avait imaginé au départ. Ils durent d’ailleurs combattre une escouade qu’ils eurent croisé près de la ville. Amoché, le groupe fuit rapidement après la combat car ils entendait d’autres orcs approchés. Rapidement, ils trouvèrent un terrier à l’abris des regards et reprirent leur souffle.

Par la suite, le groupe revinrent à l’endroit où ils avaient exterminé l’escouade orcs, et les entendirent se relever et partir, enragés, vers la cité naine. Arof tenta une exploration vers le sud, mais il rencontra une cérémonie étrange où un énorme orc mélangeais du sang humain au sable mauve avant de le boire et le partager avec les autres peaux vertes.

Le groupe revint vers la cité afin d’avertir les leurs de la quantité impressionnante d’orcs dans la région. Le groupe réussit à pénétrer dans le district par une porte dérobée durant une attaque.

Maintenant pris au piège, les nains s’inquiètent autant de leur sécurité à l’intérieur qu’a l’extérieur de l’enceinte qui devrait les protéger.

View
Le sang Khazalid coulera II

Pour brûler les corps, la milice fit entré les cadavres des orcs, mais alors qu’il en avait mis quelques uns dans le brasier, les cadavres orcs se relevèrent et semèrent la panique dans les habitants du district. Par chance, la milice, dont Valden, réussit à stopper les mort-vivants dans leur persée. Aucun citoyen ne fut blessé, mais deux milicien furent blessés par les orcs.

De leur côté, les 2 frères Thundrik, décidèrent de retourné dans la tanière au arraignées avec Arof a leur côté. Mauvaise idée, les arraignées attaquèrent et sans l’intervention de Gunnar, Thord y serait probablement resté. Arof finit par obstruer le trou avec un énorme rocher et le groupe retourna rapidement à l’hopital de district.

Ils trouvèrent l’établissement dans un chaos total, alors que plusieurs patient avait contracté une maladie qui les rendait très aggresif. Ils ne trouvèrent aucun lien potentiel entre les infectés, mais décidèrent de quitté l’établissement par mesure de sécurité.

De son côté Arof, apprit que plusieurs marchand avait quitter la place de marché du disctrict, car ils avait beaucoup de difficulté à reçevoir leur marchandises. De plus, avec le maladie étrange qui s’installait, beaucoup fuyait avec deux raisons plutôt qu’une. Certains marchand allèrent jusqu’à dire que la cité était maudite par Nurgle, le dieu de la pestilence.

View

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.